Programme PCE-VT pour améliorer le diagnostic de troupeau dans les élevages porcins

Un bon diagnostic de troupeau est essentiel pour résoudre les problèmes de santé d’un troupeau. Pour cette raison, l’OSAV promeut des « prélèvements ciblés d’échantillons dans les élevages porcins par le vétérinaire de troupeau » (PCE-VT) dans le cadre du programme éponyme.

 

Bon à savoir

ferkel

12.06.2024 : le rapport annuel 2023 (en allemand) sur les programmes PHIS, PathoPig et PCE-VT a été publié sur le site AHIS (animalhealthinfosystem.ch).

Les maladies de troupeau sont un problème fréquent dans les exploitations porcines. Un diagnostic ciblé peut contribuer de façon décisive à trouver la solution. Dans ce but, certains animaux malades sont sélectionnés et examinés en représentation du troupeau entier. Cela permet de détermi­ner la cause de la maladie dans l’ensemble du troupeau et de choisir un traitement adapté.

Une méthode de diagnostic de troupeau est l’autopsie des animaux dans un laboratoire de pathologie. Cette méthode est soutenue depuis plusieurs années dans le cadre du programme PathoPig de l’OSAV. 

Prélever des échantillons dans le troupeau aide au diagnostic

Dans certains cas, il peut être opportun que le vétérinaire de troupeau ouvre les carcasses directement à la ferme, ce qui permet de prélever des tissus qui ne seraient pas accessibles sur les animaux vivants. Un tel « prélèvement ciblé dans les élevages porcins par le vétérinaire de troupeau » (PCE-VT) peut être un complément utile du diagnostic dans les laboratoires. Il s’applique :

  • dans des cas simples ne nécessitant apparemment pas une autopsie complète ;
  • lorsque le transport d’animaux au laboratoire est impossible pour des raisons logistiques ou de temps. 

Le programme « PCE-VT »

L’OSAV, en collaboration avec l’Association suisse pour la médecine porcine (ASMP), a élaboré le programme « PCE-VT ». Les vétérinaires de troupeau titulaires du certificat d’aptitudes « SVIT – PCE PLUS Porc » peuvent participer au programme.

Ce programme permet de déterminer la cause du problème de santé d’un troupeau. Sont éligibles à ce programme les exploitations porcines qui remplissent un des critères suivants :

  • taux élevé/s de morbidité et / ou de mortalité
  • symptômes extraordinaires
  • utilisation accrue d’antibiotiques
  • problèmes de santé de cause inconnue récurrents et résistants aux traitements.

L’OSAV prend en charge les coûts des examens réalisés sur trois animaux au maximum par troupeau ainsi que les analyses de laboratoire. L’éleveur paie une franchise qui n’excède pas, en règle générale, 100 francs suisses. L’OSAV supporte les autres frais à hauteur de 100 francs par animal, de 300 francs pour deux animaux et de 400 francs au maximum pour les trois porcs examinés.

Les vétérinaires saisissent tous les résultats des examens, comme l’anamnèse et les résultats d’analyses dans l’app PHIS (PHIS). Ces informations sont ainsi enregistrées de manière simple et standardisée et disponibles pour d’autres évaluations.

Important pour la santé animale et la détection précoce

Avec le projet « PCE-VT », l’OSAV cherche à promouvoir encore plus le diagnostic de troupeau dans les élevages porcins, en combinaison avec PathoPig. Le PCE est une méthode supplémentaire à disposition du vétérinaire pour effectuer des diagnostics de troupeau complémentaires. Selon la situation, il peut ensuite être décidé s’il est plus opportun d’effectuer un PCE à la ferme ou une autopsie dans un laboratoire.

Un bon diagnostic de troupeau permet au vétérinaire de traiter le problème dans le troupeau d’une façon plus ciblée, notamment en vue d’une meilleure utilisation des antibiotiques (voir StAR). Il s’agit donc d’une contribution importante à l’amélioration de la santé animale et de la détection précoce des maladies.

Vous trouverez des informations plus précises dans la description du projet disponible sous « Informations complémentaires ».

Informations complémentaires

Dernière modification 12.06.2024

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/tiergesundheit/frueherkennung/zoe-bta-pilotprojekt.html