Santé animale

Les épizooties ne nuisent pas uniquement à l’économie, elles peuvent aussi être dangereuses pour l’homme (zoonoses). Grâce à la prévention, la détection précoce et la surveillance, l’OSAV favorise la santé animale.

Kühe liegend

Actuel

Services de santé animale : le Conseil fédéral uniformise les aides financières

Les services de santé animale sont des organisations d’entraide dont l’objectif est de promouvoir la santé des animaux de rente et, ainsi, la production de denrées alimentaires irréprochables. En Suisse, ils sont au nombre de quatre : le Service consultatif et sanitaire pour petits ruminants (SSPR), le Service sanitaire porcin (SSP), le Service sanitaire apicole (SSA) et le Service sanitaire bovin (SSB). Tous ces services font désormais l’objet d’une seule ordonnance qui définit de manière uniforme les aides financières versées par la Confédération. L’ordonnance entre en vigueur le 1er décembre 2020.

(07.10.2020)

Prévenir les maladies

Mieux vaut prévenir que guérir. C’est pourquoi la prévention occupe une place toute particulière dans la stratégie Santé animale en Suisse 2010+. Pour être efficace, elle requiert l’engagement constant des détenteurs d’animaux et des autorités.

Détection précoce

La détection précoce des épizooties est un élément important de la prévention. Une détection précoce des dangers par une interconnexion ciblée d’informations permet de prendre des mesures préventives et de limiter les dommages.

Surveillance

Surveiller la santé animale consiste à documenter la situation épizootique générale et son évolution, et, si des foyers épizootiques apparaissent, leur répartition régionale. Par ailleurs, des programmes de surveillance spécifiques portent sur certaines épizooties éradiquées afin d'établir que la Suisse en reste indemne.

Informations complémentaires

Dernière modification 07.10.2020

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/tiergesundheit.html