Détection précoce des épizooties

La détection précoce des épizooties est un élément important de la prévention. Une détection précoce des dangers par une interconnexion ciblée d’informations permet de prendre des mesures préventives et de limiter les dommages.

Des agents infectieux, même provenant de pays lointains, peuvent toucher à tout moment la Suisse du fait des changements climatiques mais aussi des nombreux flux de marchandises, trafics d’animaux et déplacements humains découlant de la mondialisation. Ainsi, des agents pathogènes qui ne sont pas (ou plus) présents en Suisse peuvent à tout instant mettre en danger la santé de nos animaux de rente et de compagnie, mais aussi de nos animaux sauvages.

La détection précoce a pour objectif d’évaluer en continu le risque que représentent les maladies infectieuses aux conséquences graves et de transmettre les informations recueillies de façon ciblée à des décideurs. Les données et les informations disponibles sont systématiquement analysées et utilisées.

Les risques détectés font l’objet d’une veille et des mesures préventives sont possibles :

  • Dans le meilleur des cas, cette procédure permet d’empêcher l’introduction d’une épizootie ou d’en minimiser le risque
  • Dans tous les cas, la détection précoce contribue à limiter les dommages et constitue ainsi un pilier de la prévention des épizooties


Si les animaux de rente sont tout particulièrement concernés par la détection précoce, les maladies touchant les animaux domestiques et les animaux sauvages font elles aussi l’objet d’un suivi.

Programmes et projets

Plusieurs programmes et projets entrant dans le cadre des mesures de détection précoce sont menés auprès de différentes espèces animales :

  • Abeilles : Apinella pour la détection précoce du petit coléoptère de la ruche (Aethina tumida)
  • Porcs : PathoPig et PCE-VT pour l’investigation ciblée de problèmes affectant des cheptels porcins
  • Porcs : programme de détection précoce de la grippe porcine chez le porc et chez l’homme
  • Porcs: PHIS - app pour les données actuelles sur l’état de santé des porcs en Suisse
  • Bovins : LyMON pour la détection précoce et la surveillance des cas de tuberculose
  • Bovins : Réseau – santé des bovins pour plus d’efficacité dans la saisie et l’utilisation des données sanitaires
  • Chevaux : site Internet Equinella, la plate-forme d’annonce et d’information pour les maladies équines infectieuses
  • Animaux sauvages : surveillance sanitaire de la faune sauvage pour la détection précoce de problèmes sanitaires touchant des animaux sauvages
  • Sangliers: programme national de détection précoce de la peste porcine africaine chez les sangliers
  • Animaux de rente (ruminants, porcs, volaille) : examens d’exclusion pour la détection précoce d’épizooties hautement contagieuses
  • Toutes espèces animales : informations sur la situation épizootique internationale dans le Bulletin Radar

Système national de détection précoce en matière de santé animale : bilan intermédiaire au bout de trois ans

Depuis 2013, l’OSAV gère un système national de détection précoce dans le domaine de la santé animale. Celui-ci doit accélérer la détection des épizooties et des agents pathogènes indésirables, et donc empêcher toute propagation. L’évaluation de la première phase d’élaboration a conclu que le système fonctionnait correctement avec les programmes de détection précoce déjà en place et que son développement était en bonne voie.

Informations complémentaires

Dernière modification 09.04.2020

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/tiergesundheit/frueherkennung.html