Contrôle du lait

L’autocontrôle et les contrôles officiels garantissent la qualité du lait dans les exploitations de vaches laitières. L’exécution, l’organisation et la coordination des contrôles du lait proprement dits incombent à la branche.

Trinkglas mit Milch

Comme pour l’ensemble des productions de denrées alimentaires, le principe de la responsabilité du producteur s’applique également à toutes les étapes de la production laitière. Les contrôles officiels viennent en complément de ce concept.

Les exploitations laitières sont contrôlées tous les quatre ans par un inspecteur cantonal du lait, qui vérifie si le producteur respecte les exigences en matière d’hygiène fixées dans l’ordonnance réglant l’hygiène dans la production laitière. Par ailleurs, la branche laitière organise et coordonne les contrôles du lait proprement dits. Le laboratoire en charge des contrôles est désigné par la branche avec l’accord de l’OSAV.

Contrôle du lait

Le contrôle du lait est réalisé par Suisselab SA à Zollikofen. Ce laboratoire, qui travaille sur mandat de l’OSAV et de la branche, organise des tournées de collecte d’échantillons du lait et assure leur analyse. Des échantillons sont prélevés chez chaque producteur deux fois par mois.

Dans le cadre du contrôle, le lait est analysé selon trois critères:

  • Le nombre de germes est une unité de mesure de l’hygiène.
  • Le nombre de cellules somatiques permet de tirer des conclusions sur l’état de santé des animaux, ce nombre augmente par exemple en cas de mammite.
  • Le troisième critère porte sur les substances inhibitrices, qui peuvent indiquer la présence de résidus d’antibiotiques. Ainsi, le lait ne doit pas contenir de substances inhibitrices, car celles-ci empêcheraient sa transformation en fromage et en yaourt.

Le lait satisfait aux exigences si le nombre de germes ne dépasse pas 80 000 et le nombre de cellules somatiques 350 000. Pour le test des substances inhibitrices, chaque échantillon doit être négatif (art. 8 de l’ordonnance réglant l’hygiène dans la production laitière [OHyPL]). Si le lait analysé ne satisfait pas à ces exigences, une contestation ou une suspension de la livraison du lait peut être prononcée en fonction du résultat obtenu.

Contestation

Un lait est contesté s'il ne remplit pas les exigences citées ci-dessous relatives aux nombres de germes et de cellules somatiques fixées dans l’OHyPL. La contestation est prononcée sur la base de la moyenne géométrique des résultats d’analyse de deux échantillons de lait par mois. Cette moyenne constitue le résultat du mois. S’il n’y a, à titre exceptionnel, qu’un seul résultat d’analyse pour le mois en question, c’est celui-là qui est utilisé en lieu et place de la moyenne géométrique.

Les résultats sont généralement communiqués au producteur du lait par voie électronique, que ce soit par courriel ou SMS. Les résultats individuels ainsi que les rapports d’analyse peuvent aussi être consultés dans la banque de données DBMilch.ch avec les identifiants correspondants. Il est aussi possible d’obtenir le rapport mensuel écrit sur demande adressée à la TSM Treuhand à Berne.

Suspension de la livraison du lait

Une suspension de la livraison du lait est prononcée après la troisième contestation du nombre de germes en l’espace de quatre mois et la quatrième contestation du nombre de cellules en l’espace de cinq mois ainsi que pour tout échantillon positif à l’égard des substances inhibitrices.

Si une suspension de la livraison du lait est prononcée en raison d’un nombre trop élevé de germes ou de cellules somatiques, les autorités cantonales examinent la situation de l’exploitation. Si un critère ne satisfait pas aux exigences pour les deux échantillons individuels prélevés après une suspension de la livraison, une nouvelle suspension est prononcée.

Si une suspension de la livraison du lait est prononcée en raison de la détection de substances inhibitrices, une vérification de la situation de l’exploitation peut aussi être ordonnée. Toute nouvelle détection subséquente de substances inhibitrices donnera lieu à une autre suspension.

Résultats du contrôle du lait

Les résultats du contrôle du lait sont compilés et publiés chaque année.

Programme national d’analyse des produits laitiers

La Suisse a conduit de 2002 à 2010 un programme coordonné de surveillance du lait et des produits laitiers sur le plan national. À partir de 2008, l’évaluation par les autorités d’exécution a porté pour la première fois sur l’application de l’art. 66 de l’ordonnance sur l’hygiène (OHyg) dans les différentes catégories d’exploitation. L’évaluation s’est poursuivie jusqu’en 2011 afin de permettre une comparaison sur plusieurs années.
Les résultats de 2011 (avec un bilan pluriannuel 2008-2011) se trouvent au paragraphe «Informations complémentaires».

Informations complémentaires

Dernière modification 30.05.2017

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/lebensmittelsicherheit/verantwortlichkeiten/milchpruefung.html