Eau potable

La qualité sanitaire de l’eau potable en Suisse est bonne. L’OSAV fixe les exigences légales pour que l’eau potable ne représente aucun danger pour la santé des consommateurs.

Trinkglas wird mit klarem Wasser gefüllt

’OSAV effectue des évaluations de risques pour fixer les exigences légales relatives à la qualité de l’eau potable. Ces exigences sont détaillées dans l’Ordonnance du DFI sur l’eau potable et l’eau des installations de baignade et de douche accessibles au public. Elles ont pour but de protéger la santé des consommateurs et sont déterminées sur la base d’une consommation de 2 litres par jour.  

Surveillance de la qualité de l’eau potable

Les distributeurs d’eau et les propriétaires de bâtiments publics sont responsables de la qualité de l’eau potable et doivent la contrôler régulièrement.

Les laboratoires cantonaux sont responsables principalement de la surveillance des distributeurs d’eau. L’eau potable est la denrée alimentaire la plus systématiquement analysée par les autorités cantonales.

Recommandations pour les autorités cantonales

L’OSAV soutient les autorités cantonales en publiant la liste des procédés reconnus pour le traitement de l’eau potable ainsi que différentes recommandations basées sur les dernières connaissances scientifiques (voir sous « Informations complémentaires »).

Il explique également comment procéder en cas de détection de substances étrangères non réglementées car les progrès analytiques des laboratoires permettent de déceler de nombreuses substances qui n’apparaissent pas dans la législation.

Évaluation nationale de la qualité de l’eau potable

L’eau potable est généralement de bonne qualité en Suisse. Cette qualité est évaluée par l’OSAV et l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) sur la base des critères décrits par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son Protocole Eau et Santé. La mise en œuvre de ce protocole implique de réaliser tous les trois ans une évaluation nationale des aspects sanitaires de l'eau potable et de l'assainissement des eaux usées.

Dans le rapport publié en 2019, les résultats concernant la qualité de l’eau potable sont pour la première fois représentatifs de l’ensemble du pays. Les données analytiques proviennent de vingt cantons et couvrent plus de 77 % de la population du pays.

L’OSAV et l’OFEV identifient également par cette évaluation les futurs défis pour la Suisse – dont l’adaptation aux changements climatiques, la prévention des pénuries d’eau locales et la réduction des apports de micropolluants dans les eaux et dans l’eau potable – et fixent des buts qui vont dans le sens des objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 établi par l’ONU.

Eau en contact avec le corps humain

L’eau est considérée comme un objet usuel dans la législation lorsqu’elle entre en contact avec le corps humain. L’OSAV fixe les exigences légales afin que l’eau sortant des installations de baignade et de douche ne représente aucun danger pour la santé des utilisateurs. Vous trouverez de plus amples informations sur notre page consacrée à l'eau en contact avec le corps humain.

Informations complémentaires

En détail

Substances étrangères spécifiques

Protocole Eau et Santé

Dernière modification 12.01.2021

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/lebensmittelsicherheit/verantwortlichkeiten/sicheres-trinkwasser.html