Protection des animaux

La loi fédérale sur la protection des animaux (LPA) vise à protéger le bien-être et la dignité de l’animal. Une infraction grave à ses dispositions peut entraîner une interdiction de détenir ou d’élever des animaux, d’en faire le commerce ou d’exercer une activité professionnelle impliquant l’utilisation d’animaux.

Actuel

Titelbild Tierschutzbericht 2016

Rapport sur la protection des animaux 2016

Le rapport sur la protection des animaux 2016 fournit une vue d'ensemble des évolutions enregistrées dans ce domaine au cours des deux dernières années. Il montre de quelle manière l'OSAV aide les détenteurs d'animaux de compagnie et d'animaux de rente à respecter les besoins de ces derniers et met en évidence les résultats des projets de recherche contribuant à améliorer les prescriptions en la matière.

Lisez le rapport sur la protection des animaux 2016 en version numérique ou au format PDF ou alors commandez-en gratuitement un exemplaire papier en allemand, français ou italien.

Bonne lecture !

A quelques exceptions près, cette loi s’applique aux vertébrés. L’un de ses principes fondamentaux est le suivant: personne ne doit de façon injustifiée causer à des animaux des douleurs, des maux ou des dommages, les mettre dans un état d’anxiété ou porter atteinte à leur dignité d’une autre manière. Les interventions leur occasionnant des douleurs ne doivent en principe être pratiquées que sous anesthésie. Selon la LPA, toute personne s’occupant d’animaux doit respecter leur dignité, et donc leur valeur propre. Toute contrainte imposée à un animal dans le cadre de son utilisation doit être justifiée par des intérêts prépondérants. L’ordonnance sur la protection des animaux (OPAn) définit de nombreux cas comme des pratiques explicitement interdites ou comme des obligations sur la base d’une pesée des intérêts. En revanche, toute demande relative à des expériences sur les animaux doit faire l’objet d’une pesée des intérêts au cas par cas.

L’OPAn fixe des exigences minimales dans le cadre de la détention et de l’utilisation d’animaux. Elle définit notamment des dimensions minimales ainsi que d’autres obligations relatives à l’équipement des enclos, aux possibilités pour les animaux de s’occuper et d’entretenir des contacts sociaux, aux sorties et aux conditions climatiques au sein des étables. D’autres dispositions légales relatives à la protection des animaux sont résumées dans les différents chapitres.

Informations complémentaires

Dernière modification 23.12.2016

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/tierschutz.html