Quelles sont les habitudes alimentaires des enfants et des adolescents en Suisse ?

Pour que les enfants et les adolescents grandissent en bonne santé, il est très important que leur alimentation soit adaptée à leurs besoins. En Suisse, nous en savons toutefois encore peu sur les habitudes alimentaires de cette catégorie d’âge. Une enquête nationale sur l’alimentation doit combler cette lacune en fournissant des informations détaillées sur la situation nutritionnelle des jeunes âgés de 6 à 17 ans.

Enfants assis à table et mangeant. L’enquête commandée par l’OSAV doit montrer qui consomme quoi, en quelles quantités, quand et où.
L’enquête mandatée par l’OSAV a pour but de déterminer qui consomme quoi, en quelle quantité quand et où.

Pour leur développement physique et mental, les enfants et les adolescents ont besoin d’un apport énergétique et nutritionnel équilibré, tout particulièrement pendant leur phase de croissance. Une alimentation équilibrée réduit par ailleurs les problèmes de santé tels que l’obésité ou les caries et prévient les maladies qui apparaissent normalement plus tard dans la vie, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète ou le cancer. On sait par ailleurs que certaines habitudes alimentaires se forment dès le plus jeune âge et souvent perdurent jusqu’à l’âge adulte, influençant ainsi nos comportements en matière de santé.

En 2015, l’enquête nationale sur l’alimentation menuCH a dressé pour la première fois un état des lieux du statut nutritionnel et des comportements  alimentaires des adultes en Suisse. Cependant, il n’existe pas encore d’étude comparable sur les enfants et les adolescents au niveau national en Suisse. 

Qui mange quoi, en quelles quantités, quand et où ?

L’enquête mandatée par l’OSAV a pour but de déterminer qui mange quoi, en quelle quantité, quand et où.

Les données sur les aliments consommés et sur les comportements des enfants et des adolescents en matière de santé et de nutrition seront collectées de manière détaillée via différents instruments. L’enquête relèvera également la taille, le poids, le tour de hanches et le tour de taille des personnes interrogées.

Les données sur la consommation seront recueillies par le biais de journaux alimentaires (24h-record) et d’entretiens recensant la consommation alimentaire sur 24 heures (24h-recall). Concrètement, chaque jeune sera interrogé une première fois dans l’un des six centres d’étude et une deuxième fois par téléphone. Des échantillons d’urine et de sang seront en outre prélevés chez un sous-groupe de jeunes afin de mieux caractériser l’apport et statut nutritionnel. Ces échantillons seront analysés sur la base de plusieurs paramètres. La participation à l’étude et la remise des échantillons d’urine et de sang se font sur une base volontaire.

Les informations obtenues serviront notamment à :

  • décrire les comportements en matière de santé et les habitudes alimentaires (qui mange quoi, en quelle quantité, quand et où) ;
  • déterminer le statut nutritionnel et les apports énergétiques et nutritionnels des jeunes ;
  • estimer la dose journalière de contaminants et de pesticides ingérés par les jeunes et déterminer les quantités maximales à ne pas dépasser pour éviter tout risque pour la santé ;
  • déduire des normes nationales pour certains biomarqueurs présents dans le sang ou l’urine  (p. ex. vitamines).

 

Conception de l’étude

Pour tenir compte des influences saisonnières sur la consommation alimentaire et sur les comportements en matière de santé et de nutrition, l’enquête s’étendra sur une année. Répartis équitablement sur l’ensemble de l’année et sur les sept jours de la semaine, les entretiens seront réalisés par des personnes spécialement formées dans l’un des six centres d’étude (eBellinzone, Berne, Lausanne, Lucerne, Saint-Gall ou Zurich). L’échantillonnage des enfants et des jeunes sera réalisé par l’Office fédéral de la statistique (OFS) à partir du cadre d’échantillonnage pour les enquêtes auprès des personnes et des ménages. L’objectif est d’obtenir un échantillon net d’environ 1800 personnes.

Sites des six centres dans les trois régions linguistiques de Suisse
Sites des six centres dans les trois régions linguistiques de Suisse


Les différents instruments d’enquête utilisés sont brièvement expliqués ci-dessous :

  • Journal alimentaire (24h-record)

Les parents des enfants ayant entre 6 et 13 ans devront consigner dans un journal alimentaire la consommation de leur enfant sur une journée (relevé sur 24 h). Ces données seront ensuite saisies par un spécialiste lors d’un entretien en présentiel (computer assisted personal interviewing, CAPI) réalisé dans un centre d’étude en présence d’un parent. Deux à quatre semaines plus tard, un deuxième entretien aura lieu par téléphone (computer assisted telephone interview, CATI).

  • Interview de rappel de 24 heures (24h-recall)

Les jeunes de 14 à 17 ans devront quant à eux communiquer leur consommation alimentaire des dernières 24 h directement lors de l’entretien en présentiel (CAPI), puis une deuxième fois par téléphone (CATI) deux à quatre semaines plus tard.

Dans les deux types d’enquête, la taille des portions consommées sera estimée à l’aide d’ustensiles de cuisines et de photos.

  • Questionnaire sur l’alimentation et la santé

Les jeunes devront également remplir des questionnaires adaptés à leur âge sur leurs comportements en matière de nutrition et de santé.

  • Questionnaire sur la fréquence de consommation (FPQ)

Pour mieux évaluer leurs consommations alimentaires habituelles, en particulier pour les aliments qui sont consommés occasionnellement, les jeunes devront aussi répondre à un questionnaire sur la fréquence de consommation (food propensity questionnaire, FPQ).

  • Questionnaire sur le statut socio-économique

Pour compléter le tableau, un dernier questionnaire portera sur le statut socio-économique des parents – notamment leur niveau de formation, leur profession et leur revenu. 

  • Anthropométrie

Au cours des entretiens dans les centres d’étude, les données anthropométriques de tous les participants seront également mesurées : poids, taille, tour de hanches et tour de taille.

Protection des données

Les données personnelles des participants sont soumises à la loi sur la protection des données et seront traitées de manière confidentielle. Toutes les données seront codées, c’est-à-dire que les noms et les coordonnées sont strictement séparés des autres données. Aucune des évaluations ou des analyses effectuées ne fera référence au nom ou à l’adresse des participants. Les informations recueillies seront présentées uniquement sous forme anonymisée.

Collaboration et calendrier

L’OSAV a confié la réalisation du projet à un consortium (contrat n° 714001929) composé des institutions suivantes : Unisanté, Haute école spécialisée bernoise, Université de la Suisse italienne, Fondation suisse pour la nutrition et la santé, Université de Zurich, Hôpital pédiatrique de Lucerne, Hôpital pédiatrique de Suisse orientale, Haute école zurichoise des sciences appliquées, Haute école de santé de Genève et LINK, société d’études de marché et de recherche sociale.

  • Début du projet : 1er juin 2022
  • Élaboration du plan de mise en œuvre et réalisation de l’étude pilote : 2022 et 2023
  • Réalisation de l’étude principale et évaluation des résultats : de 2023 à 2025
  • Fin du projet : 31 mai 2025

Informations complémentaires

Dernière modification 23.05.2022

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/forschung/gesundheitliche-risiken/ernaehrungsrisiken/menuch-kids.html