One Health

La santé des êtres humains, la santé des animaux et la santé de l’environnement sont intimement liées. L’approche One Health promeut la collaboration entre médecines humaine et vétérinaire, et sciences de l’environnement afin d’obtenir de meilleurs résultats en termes de santé publique.

Comme les êtres humains occupent une surface toujours plus importante sur terre, ils empiètent de plus en plus sur l’habitat des animaux. Cette interaction facilite la propagation des maladies. En outre, les maladies infectieuses transmises par les moustiques ou les tiques progressent de plus en plus vers le nord en raison du changement climatique.

Il s’agit de l’un des défis que l’approche One Health cherche à relever. Les autorités et les milieux scientifiques collaborent étroitement afin de prévenir, de réduire et de contrôler les risques sanitaires. Ce n’est en effet qu’en unissant nos forces que nous pourrons répondre aux défis que présentent notamment la pandémie de Covid-19 et l’augmentation des résistances aux antibiotiques.

En Suisse, c’est le sous-organe « One Health », placé sous la direction de l’OSAV, qui pilote et coordonne cette coopération interdisciplinaire et multisectorielle. Il réunit tous les offices et associations concernés de la Confédération et des cantons dans les domaines de la médecine humaine, de la médecine vétérinaire et des sciences naturelles, environnementales et alimentaires. L’objectif est d’œuvrer ensemble à la création d’une valeur ajoutée en termes de santé humaine et animale, et de déployer un effet positif sur l’environnement.

One Health : axes principaux

  • Les questions relatives au coronavirus (par ex. son épidémiologie, le rôle des animaux et les mesures préventives) font l’objet de discussions avec les offices concernés à la recherche de solutions.
  • En collaboration avec d’autres autorités et représentants de l’industrie, l’OSAV étudie les agents pathogènes d’origine alimentaire.
  • Un groupe de coordination examine les questions en lien avec la variole du singe.

 

Participation de l’OSAV à d’autres groupes de travail et réseaux

Le National Centre for Climate Services (NCCS)
Le changement climatique a un impact sur la santé humaine et animale ainsi que sur la sécurité des denrées alimentaires. L’OSAV met activement ses connaissances et son expérience au service du NCCS.

Comité interdépartemental pour les vecteurs (IDAV)
Un groupe de travail composé de représentants de l’OFEV, de l’OFSP, de l’OSAV, de l’OFAG et du laboratoire de Spiez s’intéresse aux maladies transmises par des vecteurs (par ex. moustiques ou tiques).

Rapport

L’OSAV et l’OFSP publient chaque année le rapport concernant la surveillance des zoonoses et des foyers de toxi-infections alimentaires en Suisse et le rapport national suisse sur les zoonoses destiné à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

Informations complémentaires

Dernière modification 22.09.2022

Début de la page

Contact

Focal Point One Health :  onehealth@blv.admin.ch

Imprimer contact

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/das-blv/auftrag/one-health.html