Clavelée et variole caprine

La clavelée et variole caprine est une maladie virale hautement contagieuse des petits ruminants. Les symptômes caractéristiques sont des lésions cutanées généralisées. Cette maladie n'est pas dangereuse pour l'homme.

La clavelée et variole caprine touche les moutons et les chèvres. Les moutons mérinos et les autres races ovines européennes y sont très sensibles. Cette maladie n'est pas dangereuse pour l'homme.

Les symptômes typiques de la maladie sont des nodules au niveau des lèvres, des yeux, du nez, de la mamelle, des parties génitales et de la région qui les entoure. Ces nodules se transforment en vésicules, éclatent et forment des croûtes. D'autres symptômes caractéristiques sont la fièvre, la salivation, un écoulement nasal et oculaire ainsi qu'une respiration difficile.

On connaît deux formes différentes d'évolution de la maladie :

  • La forme maligne, qui touche principalement les agneaux avec un taux de mortalité de 50 à 80 %
  • La forme bénigne, qui touche principalement les animaux adultes avec un taux de mortalité de 2 à 5 %

Contamination et propagation

L'agent infectieux est un virus du genre Capripoxvirus. Il est très résistant et peut survivre jusqu'à six mois dans les croûtes qui ont séché.

La maladie se propage généralement par contact direct entre les animaux. L'agent infectieux se trouve dans les sécrétions nasales et oculaires par lesquelles il est éliminé. Les nodules et les croûtes contiennent eux aussi de grandes quantités de l'agent infectieux.

On a observé également une transmission par l'air, par exemple par inhalation d’émanations provenant des croûtes, ou une transmission indirecte par le biais déquipements ou de piqûres d'insectes.

La maladie existe dans les pays d'Afrique du Nord, d'Asie et d'Europe de l'Est. Ces dernières années, des foyers sont apparus en Turquie, en Grèce et en Bulgarie. La maladie n'est jamais apparue en Suisse, laquelle est officiellement reconnue indemne.

Que faire ?

  • Veiller à une bonne hygiène
  • Protéger les animaux autant que possible des piqûres d'insectes
     

Il existe des vaccins contre la maladie, mais ils ne sont pas autorisés en Suisse.

La clavelée et variole caprine est une épizootie hautement contagieuse. Elle est soumise à déclaration obligatoire. Toute personne qui détient des animaux ou qui s'en occupe est tenue d'annoncer les cas suspects au vétérinaire de l’exploitation.

Informations complémentaires

Dernière modification 04.10.2018

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/tierseuchen/uebersicht-seuchen/alle-tierseuchen/schaf-und-ziegenpocken.html