Salmonellose et infection à Salmonella chez l’animal

Les infections par des salmonelles sont des zoonoses et peuvent toucher l’homme et l’animal. Les êtres humains sont le plus souvent infectés par des aliments.

Les salmonelles, des bactéries, sont les agents infectieux de la salmonellose et des infections à Salmonella. Elles infectent l’homme, les mammifères, les oiseaux, les reptiles et les amphibiens. Les carnivores y sont moins sensibles. On distingue les maladies (salmonellose) des porteurs sains (infections à Salmonella). L’espèce animale, l’âge, le système immunitaire de l’hôte et la virulence de l’agent infectieux déterminent l’apparition ou non de la maladie et des différents symptômes. Les salmonelles sont présentes dans le monde entier.

La maladie chez l’animal

  • Chez les bovins, ce sont les veaux qui sont les plus sensibles. Ils souffrent de diarrhée accompagnée de fièvre. Avec l’âge, les infections à salmonelles évoluent de manière plus bénigne. Chez les vaches adultes, on observe toutefois de la fièvre, des diarrhées, une baisse de la production de lait et des avortements.
  • Les porcs adultes ne présentent souvent aucun symptôme. Les jeunes porcs jusqu’à 60 kg sont les plus touchés. Cela se manifeste par de la fièvre et par une coloration bleuâtre du groin, des oreilles ou des flancs. Les truies peuvent avorter ou avoir des symptômes d’inflammation des poumons.
  • La salmonellose peut apparaître chez les ovins de tout âge. L’avortement au 4e ou 5e mois de gestation ou la mise-bas d’agneaux manquant de vitalité sont des symptômes caractéristiques.
  • Chez le cheval, la salmonellose peut provoquer des avortements à partir du 4e mois de gestation. Les poulains plus âgés et les yearlings souffrent de tendovaginites, de fistules au garrot et d’abcès. Les étalons développent parfois une inflammation des testicules consécutive à la salmonellose.
  • Les infections chez les poules passent généralement inaperçues. Elles provoquent parfois une réduction des performances de ponte. Les poussins présentent de l’apathie, de l’inappétence, une diarrhée liquide et se serrent les uns contre les autres. Il peut arriver que les salmonelles provoquent un faible taux de mortalité. Les infections au travers de l’œuf à couver provoquent une réduction des taux d’éclosion.

Contamination et propagation

Le fourrage et l’eau contaminés par l’agent infectieux ainsi que les animaux infectés qui ne présentent pas de symptômes constituent les sources d’infection principales. Ce dernier point concerne notamment les reptiles qui peuvent ainsi contaminer l’homme par contact direct. Les rongeurs (surtout les souris) peuvent également introduire les salmonelles dans un troupeau.

La transmission par l’œuf à couver joue un grand rôle dans la propagation de l’infection chez les poules. Selon le type d’agent infectieux, les salmonelles peuvent aussi se propager aux œufs et infecter les poussins dans l’œuf. Les poussins infectés ainsi que les agents infectieux des coquilles contaminées provoquent encore des infections chez d’autres animaux dans le couvoir.

Les salmonelles sont présentes dans le monde entier.

Que faire ?

  • Veiller à une bonne hygiène des locaux.
  • Lutter contre les rongeurs.
  • Faire attention lors de l’achat d’animaux.
  • En cas de maladie, identifier la source de l’infection et les porteurs de l’agent infectieux.

Il existe des vaccins contre la maladie, mais ils ne sont pas autorisés en Suisse.

La salmonellose et les infections à Salmonella chez les volailles et les porcs sont des épizooties à combattre et sont donc soumises à l’obligation d’annoncer (art. 4, 222 à 227 et 255 à 261 OFE). Toute personne qui détient des animaux ou qui s’en occupe est tenue d’annoncer les cas suspects au vétérinaire de l’exploitation.

Les troupeaux de volailles sont contrôlés régulièrement à l’égard des salmonelles dans le cadre d’un programme de lutte (art. 255 à 261 OFE) (voir les directives techniques sur le prélèvement d’échantillons ainsi que les résultats figurant dans le « Rapport concernant la surveillance des épizooties et des zoonoses » sous « Informations complémentaires ». La mise au poulailler des troupeaux soumis au programme de lutte contre les salmonelles doit être annoncée au préalable à la banque de données sur le trafic des animaux (BDTA) (voir « Notifier les animaux à la BDTA » sous « Informations complémentaires »).

Pour les porcs, il n’existe aucun programme de lutte officiel. L’ordonnance sur la production primaire dispose toutefois que les aliments produits ne doivent présenter aucun risque pour la santé humaine.

La maladie chez l’homme

Chez l’homme, la salmonellose se manifeste le plus souvent sous forme de maladie inflammatoire des intestins avec apparition soudaine de diarrhées, de nausées, de vomissements, de fièvre, de maux de tête et de douleurs abdominales. Plus d’informations sur la page « Bactéries pathogènes dans les aliments ».

Informations complémentaires

Dernière modification 21.07.2017

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/tierseuchen/uebersicht-seuchen/alle-tierseuchen/salmonellose.html