Virus dans les aliments

Le virus de l’hépatite A et le norovirus ne se multiplient pas dans les denrées alimentaires. Cependant, ils persistent longuement dans l’environnement et peuvent être transmis par l’intermédiaire des aliments. Sous les tropiques, il convient de respecter des règles élémentaires en matière d’alimentation. 

Eingefärbtes rasterelektronisches Bild von Noroviren

Dans les pays aux mauvaises conditions d’hygiène, le virus de l’hépatite A passe dans les aliments via une contamination par des matières fécales. Pour les touristes séjournant dans les pays du sud, il convient donc de suivre une règle qui a fait ses preuves: «Cook it, peel it, boil it, wash it or forget it!»; sous les tropiques, il est recommandé de cuire les denrées alimentaires, les peler, les bouillir, les laver ou ne pas y toucher.

D’autres conseils de prévention des infections alimentaires sont présentés sous le thème Hygiène.

Virus de l’hépatite A

Environ un mois après avoir été infectées par le virus de l’hépatite A, les personnes concernées tombent généralement malades de façon très abrupte avec de la fièvre, des malaises, une perte d’appétit, des nausées et des douleurs abdominales, avant que n’apparaisse une jaunisse. La gravité de la maladie peut aller d’une atteinte légère durant à peine 1 à 2 semaines jusqu’à de graves troubles persistant plusieurs mois. Les cas de décès concernent souvent uniquement les patients âgés.

Les coquillages peuvent être infectés par le virus de l’hépatite A à partir d’eau contaminée; le virus se concentre alors dans ses tissus. Les coquillages et d’autres fruits de mer issus d’eaux polluées, ainsi que les salades fertilisées ou arrosées avec de l’eau polluée font ainsi partie des aliments à risque de transmission du virus de l’hépatite A. Il en va de même pour les légumes s’ils ne sont pas cuits suffisamment.

Norovirus

Des vomissements et diarrhées surviennent 12 à 48 heures après une infection par un norovirus, souvent accompagnés de nausées, de douleurs abdominales avec crampes, de douleurs musculaires et de maux de tête. La maladie se manifeste souvent très soudainement, par des vomissements en jets. Dans quelques cas, une fièvre modérée peut apparaître. La maladie persiste habituellement pendant seulement 1 à 2 jours, puis disparaît. Elle est en règle générale bénigne, mais peut être violente.

Les norovirus sont contagieux à des doses infimes : entre 10 et 100 virus suffisent ! Ils se transmettent la plupart du temps d’une personne à l’autre. Dans de rares cas, les norovirus peuvent également être transmis par des denrées alimentaires entrées en contact avec des organismes porteurs. Une contamination est particulièrement aisée par l’intermédiaire de crudités ou d’autres aliments qui ne sont pas cuits avant d’être consommés.

Informations complémentaires

Dernière modification 06.10.2016

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/lebensmittelsicherheit/krankheitserreger-und-hygiene/viren.html