Stratégie suisse de nutrition

Une alimentation saine permet de prévenir les maladies dues à l’alimentation. La Confédération encourage une alimentation équilibrée et variée avec la Stratégie suisse de nutrition.

Menschen essen gemeinsam am Tisch

Aujourd’hui en Suisse, même si les étals regorgent d’aliments variés, de nombreuses personnes ne mangent pas de façon équilibrée et consomment trop de sel, de sucre et de graisses. Une telle alimentation favorise les maladies comme le diabète sucré, l’obésité ou les problèmes cardiovasculaires. En plus des souffrances qu’elles entraînent, ces maladies génèrent près de 80 % des coûts de la santé en Suisse. C’est dire si une alimentation équilibrée constitue un élément essentiel de la promotion de la santé. Se nourrir de façon équilibrée et variée, préparer ses repas avec plaisir et les apprécier : voilà comment prendre soin de sa santé et prévenir les maladies dues à l’alimentation.

Une alimentation saine à la portée de tous

La Stratégie suisse de nutrition 2017–2024 vise à ce que tout le monde en Suisse puisse faire le choix d’une alimentation équilibrée et variée. La population devrait bénéficier d’un environnement lui permettant d’opter d’elle-même pour un mode de vie sain, indépendamment de l’origine, du statut socio-économique ou de l’âge.

Trois objectifs

La Stratégie suisse de nutrition 2017–2024 poursuit trois objectifs :

  • renforcer les compétences nutritionnelles : la population connaît les recommandations nutritionnelles grâce à des informations accessibles, compréhensibles et faciles à suivre au quotidien.
  • améliorer les conditions-cadres : pour faciliter le choix d’aliments sains, une offre appropriée est disponible.
  • impliquer la filière alimentaire : encore plus de fabricants et de distributeurs de denrées alimentaires et de repas contribuent volontairement à une alimentation saine.

Du plan d’action à l’application

En collaboration avec des acteurs de l’économie, des ONG, les autorités et la formation, l’OSAV a élaboré un plan d’action pour mettre en œuvre la stratégie. Les mesures qu’il prévoit relèvent de quatre champs d’action :

Des objectifs mesurables sont fixés pour chaque mesure, de sorte que la progression dans la mise en œuvre de la stratégie puisse être mise en évidence.

La genèse de la stratégie de nutrition

Le monde politique a reconnu le rapport entre santé et alimentation pour la première fois en 1992, lors de la Conférence internationale sur la nutrition qui a eu lieu sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans la foulée, les États membres de l’OMS se sont engagés à définir et à mettre en œuvre des stratégies nationales pour améliorer la situation nutritionnelle et promouvoir la santé de leur population. La Suisse a publié sa première stratégie de nutrition en 2001, qu’elle a développée et adaptée aux nouvelles connaissances au fil des ans.

Informations complémentaires

Dernière modification 16.07.2018

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/das-blv/strategien/schweizer-ernaehrungsstrategie.html