Anémie infectieuse des équidés (AIE)

L'anémie infectieuse des équidés (AIE) est une maladie virale des chevaux. Elle n'a plus été observée en Suisse depuis 1991. Elle n’est pas dangereuse pour l’homme. 

Actuel

vert

 

 

Nouveaux cas en France, en Hongrie et en Roumanie.

L'anémie infectieuse des équidés ou anémie infectieuse des solipèdes est une maladie virale des chevaux. Les symptômes varient en fonction de l'évolution de la maladie.

Les signes typiques de la forme aiguë, sévère sont des crises de fièvres récurrentes ou ondulantes, une faiblesse musculaire marquée, des problèmes de coordination, des tremblements et une décoloration jaunâtre ou rougeâtre de la muqueuse buccale. Il y a parfois des cas de mort soudaine.

Les signes typiques de la forme chronique sont un amaigrissement, de la fatigue et une diminution des performances. Une poussée de fièvre après avoir travaillé est un signe typique. Les animaux restent porteurs du virus, même s'ils ne présentent pas de signes de maladie.

Contamination et propagation

L'agent infectieux est un virus du genre Lentivirus. Il se transmet généralement par la piqûre d'insectes (moustiques, mouches, taons) ou par contact direct étroit et de longue durée. Toutes les excrétions des animaux malades sont contagieuses, le sperme des étalons atteints également. Les animaux contaminés peuvent excréter l'agent infectieux durant toute leur vie. La transmission aux poulains avant la naissance, dans le corps de la mère, est possible, mais rare, de même que la transmission par le lait.

L'agent infectieux est présent dans le monde entier. L’AIE est endémique en Roumanie et de nouveaux cas sont annoncés sporadiquement. Elle apparaît aussi régulièrement en Italie et en France. La maladie est réapparue en Suisse en juin 2017 pour la première fois depuis 1991. La banque de données des cas d’épizooties donne une vue d’ensemble de la situation épizootique suisse.

La Suisse s'est dotée de mesures strictes de lutte publique contre l'AIE. Il est, par exemple, interdit depuis le 1er octobre 2010 d'importer des chevaux de Roumanie (voir «Informations complémentaires» > «Liens») > Ordonnance de l'OSAV). La vigilance est requise également pour les importations en provenance d'autres pays européens où l'AIE est récurrente. Les animaux provenant de régions touchées devraient être testés avant d'être importés.

Que faire ?

  • Veiller en particulier à ne pas introduire la maladie dans un troupeau par l'intermédiaire d'animaux achetés ou de semence non testée.
  • Tester les animaux provenant de régions touchées avant de les importer.
     

Il n’existe pas de vaccin.

L'AIE est une épizootie à éradiquer et est à ce titre soumise à la déclaration obligatoire. Toute personne qui détient des animaux ou qui s'en occupe est tenue d'annoncer les cas suspects au vétérinaire de l’exploitation.

Informations complémentaires

Dernière modification 01.02.2018

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/tierseuchen/uebersicht-seuchen/alle-tierseuchen/equine-infektioese-anaemie-eia.html