Grippe aviaire: situation actuelle en Suisse

Actuel

Grippe aviaire en Suisse – fin des mesures de prévention

Depuis le début du mois de mars, les températures se sont adoucies : la majorité des oiseaux migrateurs a quitté ses quartiers d’hiver et le risque de contaminer la volaille domestique diminue. De plus, le nombre d’oiseaux migrateurs touchés par la grippe aviaire a beaucoup baissé dans toute l’Europe. C’est pourquoi l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV a décidé de lever les mesures de prévention dès samedi 18 mars 2017.

(17.03.2017) 

Les mesures de prévention étaient en vigueur depuis le 12 novembre 2016. À ce jour, aucun cas n’a été constaté en Suisse chez la volaille domestique. Malgré le départ des oiseaux migrateurs, un risque résiduel persiste tant que des oiseaux sauvages sont en contact avec la volaille domestique. Pour empêcher tout contact entre des oiseaux sauvages et la volaille domestique, les mesures de prévention exigeaient que tout accès à l’alimentation et l’abreuvage soit séparé.

Par rapport à l’Europe, la Suisse a eu beaucoup d’oiseaux sauvages touchés par la grippe aviaire mais elle est un des rares pays à ne pas avoir eu de cas positifs dans la volaille domestique. La structure des installations de détention de volailles, les mesures de prévention prises rapidement et le petit nombre de palmipèdes d’élevage ont probablement contribué à cette situation. De plus, les oiseaux migrateurs semblent résider l’hiver sur les lacs suisses au lieu de traverser le pays par vagues successives comme ils le font sur les grands axes de migration.

Il faut s’attendre à ce que la grippe aviaire se propage à nouveau en Europe ces prochaines années, raison pour laquelle des solutions durables pour la volaille domestique doivent être étudiées.
 

Cas de grippe aviaire 2016/2017

Image 1 : lieux de découverte des oiseaux sauvages concernés en Suisse
Image 2 : nombre de volailles par commune suisse
Image 3 : cas de grippe aviaire en Europe depuis le 19.10.2016

Conséquences sur les échanges d’animaux et de marchandises avec l’UE

Tout État membre de l’UE touché par un foyer de grippe aviaire ou d’influenza aviaire doit prendre les mesures de lutte contre les épizooties prévues par la directive 2005/94/CE. Ce afin d’éviter toute propagation de la maladie. Parmi ces mesures, on peut citer la restriction des échanges d’animaux et de marchandises dans un certain rayon (zones de protection et de surveillance). Ces zones sont définies dans la décision d’exécution (UE) 2017/274, que l’UE met à jour régulièrement en fonction de l’évolution de la situation. Pour des raisons de sécurité juridique, la Suisse édicte quant à elle une ordonnance instituant des mesures destinées à prévenir l’introduction en Suisse de l’influenza aviaire présente dans certains Etats membres de l’Union européenne, elle aussi actualisée au fur et à mesure.

Informations complémentaires

Dernière modification 20.03.2017

Début de la page

Contact

Questions du public:

Tel.
+41 58 463 30 33

Imprimer contact

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/tierseuchen/uebersicht-seuchen/alle-tierseuchen/ai/ai-aktuell.html