Chlorothalonil

Un risque pour la santé ne peut être exclu pour les métabolites des produits phytosanitaires contenant du chlorothalonil. C’est ce que révèle une nouvelle évaluation des risques.

pestizide

Actuel

Mesures en cas de dépassement de la valeur maximale

Un effet nocif pour la santé ne peut être exclu pour les métabolites des produits phytosanitaires contenant du chlorothalonil. Mais la preuve de ce danger ne peut être apportée de manière définitive. Il est par conséquent important de prévenir une contamination de l’eau potable.

En cas de dépassement de la valeur maximale fixée dans la législation, l’OSAV donne des instructions aux cantons pour prendre les mesures susceptibles de réduire le risque de contamination.

Les consommateurs peuvent continuer à boire l’eau du robinet. Si, en dépit de toutes mesures prises, l’eau du robinet ne remplit pas les exigences de qualité, le canton, la commune ou le fournisseur d’eau potable en informe la population.

Directive 2019/1 (PDF, 132 kB, 08.08.2019)Gestion du risque lié à la présence de résidus du chlorothalonil dans l'eau po-table

(08.08.2019)

Le chlorothalonil est une substance active admise depuis les années 70 dans les produits phytosanitaires en tant que fongicide. Il est utilisé dans la culture des céréales, des légumes, de la vigne et des plantes ornementales. 

Présence

L’utilisation de produits phytosanitaires peut conduire à la formation de produits de dégradation, appelés métabolites, qui peuvent contaminer les eaux souterraines et arriver dans l’eau potable. Deux sortes de métabolites existent : ceux qui sont biologiquement actifs et ceux qui ne le sont pas. Si un effet dangereux ne peut être exclu, le métabolite est jugé « pertinent ». Les exigences sont plus strictes pour les résidus de métabolites pertinents qui se trouvent dans l’eau potable que dans les eaux souterraines.

Évaluation des risques

Dans sa nouvelle évaluation des risques, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a constaté que certains indices montrent que les produits de dégradation du chlorothalonil présentent un danger pour la santé. L’OSAV est parvenu à la même conclusion que l’EFSA. Ces métabolites doivent donc désormais être considérés comme pertinents.

Les mesures nécessaires doivent être prises, car les exigences requises pour l’homologation des produits phytosanitaires contenant du chlorothalonil ne sont plus remplies. La procédure de retrait de l’autorisation a déjà été lancée par le service d’homologation, c’est-à-dire l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG). Sous réserve d’éventuelles oppositions, les produits phytosanitaires contenant du chlorothalonil ne pourront plus être utilisés en Suisse à partir du début de l’automne.

Informations complémentaires

Dernière modification 14.08.2019

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/lebensmittelsicherheit/stoffe-im-fokus/pflanzenschutzmittel/chlorothalonil.html