Maîtrise des légionelles dans les bâtiments

Les cas de légionellose sont en forte augmentation depuis plusieurs années en Suisse. Afin d’endiguer ce phénomène, l’OSAV a lancé un projet de recherche pluridisciplinaire destiné à fournir les connaissances scientifiques nécessaires à la lutte contre les légionelles, les bactéries à l’origine de cette maladie.

Maîtrise des légionelles dans les bâtiments

Les légionelles sont des bactéries naturellement présentes dans les eaux stagnantes. Elles peuvent présenter un danger pour la santé humaine dès qu’elles colonisent le système sanitaire d’un bâtiment.

Augmentation des cas de légionellose

Les cas de légionellose sont de plus en plus fréquents en Suisse. En 2019, le système de déclaration Sentinella de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a recensé 582 cas, dont 5 à 10 % sont mortels.

L’OSAV et le projet LeCo

Face à l’augmentation des cas de légionellose, l’OSAV a fixé en 2017 deux valeurs maximales pour les légionnelles dans l’eau des installations sanitaires, y compris les installations de douche et de baignade.

Afin de garantir le respect de ces valeurs à l’avenir, l’OSAV a lancé, en collaboration avec l’OFSP et l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), le projet LeCo « Maîtrise des légionelles dans les bâtiments » («Legionella control in buildings»), avec un financement de 2,6 millions de francs pour les années 2020 à 2024.

Le projet LeCo devrait permettre aux autorités fédérales de fournir les bases scientifiques des exigences que doivent mettre en oeuvre les distributeurs d'eau, les ingénieurs en bâtiment, les installateurs sanitaires et les propriétaires de bâtiments. 

Un projet de recherche pluridisciplinaire

Différents groupes de recherche unissent leurs efforts pour améliorer les méthodes de détection des légionelles et définir comment lutter contre ces bactéries dans les bâtiments.

Les chercheurs sont issus de différents domaines et services : microbiologie de l’eau potable, étude des agents pathogènes et santé humaine (Institut fédéral suisse des sciences et des technologies de l’eau Eawag, Institut tropical et santé publique suisse), technologie de bâtiments et énergie (Haute école de Lucerne), service spécialisé dans les légionelles (laboratoire cantonal de Zurich).

Placés sous la direction de l’Eawag, ils se penchent depuis le début 2020 sur les risques liés aux légionelles et sur la meilleure façon de les maîtriser.

Des objectifs à long terme

Le but est de mieux comprendre le comportement des légionelles présentes dans les conduites d'eau des grands bâtiments, en répondant notamment aux questions suivantes :

  • Quel rôle joue la composition de l’eau ?
  • Quelle microflore peut concurrencer le développement des légionelles ?
  • Quels moyens de désinfection permettent de contrôler leur croissance ?
  • Peut-on identifier clairement les sources des contaminations au moyen du séquençage du génome (New Genom Sequences) des légionelles ?

Les réponses à ces questions devraient permettre, à long terme, de réduire le nombre de cas de légionellose en Suisse.

Informations complémentaires

Dernière modification 04.12.2020

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/gebrauchsgegenstaende/forschungsprojekte-gebrauchsgegenstaende/forschungsprojekt-legionellen-gebaeuden.html