Distribution

L’OSAV publie chaque année des données sur la distribution d’antibiotiques en médecine vétérinaire. Ces données permettent de présenter les tendances de vente à l’augmentation ou à la baisse des différentes classes d’antibiotiques.

Actuel

Médecine vétérinaire – nouvelle baisse des ventes d’antibiotiques en 2017

La quantité totale d’antibiotiques vendus pour traiter des animaux continue de baisser en Suisse :

Médecine vétérinaire : la vente d’antibiotiques a baissé de plus de moitié en 10 ans

Et pour la deuxième année consécutive, la vente d'antibiotiques appartenant à des classes d’importance critique pour la médecine humaine affiche un recul important en médecine vétérinaire :

Médecine vétérinaire : diminution de la vente d’antibiotiques critiques pour la 2ème année consécutive

Cette diminution des ventes, notamment des antibiotiques critiques, démontre que la sensibilisation des vétérinaires et des détenteurs a continué de se renforcer ces dernières années. Telles sont les conclusions du rapport annuel sur la vente d'antibiotiques utilisés en médecine vétérinaire.

(26.06.2018) 

Einkaufswagen voller Medikamente vor Holzwand

À l’heure actuelle, l’emploi d’antibiotiques chez les animaux peut être estimé uniquement à partir des chiffres de vente. Une fois par an, les entreprises (« titulaires de l’autorisation de mise sur le marché ») qui commercialisent des antibiotiques destinés à la médecine vétérinaire (p. ex. aux cabinets vétérinaires, aux pharmacies, aux moulins fourragers) déclarent le nombre d’emballages vendus pour chaque préparation antibiotique. L’OSAV analyse ces données et les publie dans un rapport annuel (voir ARCH-Vet sous « Informations complémentaires »).

Les statistiques sur les quantités vendues indiquent quelles classes d’antibiotiques sont vendues plus ou moins fréquemment au cours du temps. Elles ne permettent cependant pas de formuler des conclusions sur l’emploi d’antibiotiques chez des espèces animales données ou dans certains types de production. Il est tout aussi difficile d’émettre une opinion sur les maladies traitées ou sur les fréquences de traitement. Les données ne permettent pas d’identifier un emploi excessif ou incorrect d’antibiotiques, de contrôler l’efficacité des mesures ou de démontrer les relations de cause à effet avec les résistances. La quantité totale d’antibiotiques n’est pas importante pour le développement d’une résistance, à l’inverse du nombre de traitements par animal et du nombre d’animaux traités par unité de temps. Pour assurer un suivi de ce nombre, il est nécessaire de disposer d’une base de données présentant la prescription d’antibiotiques par vétérinaire. Une telle base de données centralisée a été développée dans le cadre de la Stratégie Antibiorésistance.

Informations complémentaires

Dernière modification 15.08.2018

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/tierarzneimittel/antibiotika/vertrieb.html