Réfugiés ukrainiens accompagnés de chiens ou de chats

tiere_ukraine_800x600px

La guerre en Ukraine contraint des millions de personnes à quitter leur foyer. Près de 5 % des réfugiés emmènent leur chat ou leur chien avec eux. L’entrée en Suisse de chiens ou de chats en provenance de pays comme l’Ukraine, où la rage sévit encore, est assortie de conditions de sécurité. Le risque que des chiens et des chats accompagnant leurs détenteurs introduisent la rage est toutefois considéré comme faible, car une grande partie d’entre eux sont vaccinés contre la rage ou n’ont pas eu de contact avec des animaux sauvages. Évaluation des laboratoires de référence de l’UE pour la rage, FLI (en allemand).

Compte tenu de la crise humanitaire, les conditions d’entrée sur le territoire des chiens et des chats qui accompagnent les réfugiés ukrainiens sont temporairement assouplies.

L'importation d'animaux destinés à nouveaux propriétaires doit se faire selon les conditions d'importation commerciale, sans exception. Voir aussi : Conditions d'importation pour chiens, chats, furets - à des fins commerciales

Il reste important que tous les animaux soient enregistrés à leur arrivée et que l’on sache s’ils sont vaccinés contre la rage. Les chiens et les chats qui ne sont pas vaccinés le seront, de même que les animaux pour lesquels il existe un doute. Les personnes arrivant d’Ukraine avec un animal sont priées de bien vouloir remplir le formulaire de demande ci-après et de l’envoyer à petsukraine@blv.admin.ch. Les détenteurs d’animaux sont ensuite informés des éventuelles mesures qui s’imposent. L’OSAV a également mis en ligne une fiche d’instructions (ci-dessous), également distribuée dans les centres fédéraux pour requérants d’asile.

Les personnes et les détenteurs d’animaux qui sont en contact avec des chiens et des chats en provenance d’Ukraine doivent consulter immédiatement un médecin en cas de morsure en précisant qu’une transmission de la rage ne peut être exclue. Pour les vétérinaires et leurs collaborateurs, ainsi que pour les gardiens d’animaux exposés, l’Office fédéral de la santé publique recommande de manière générale, et même indépendamment de cette situation particulière, une vaccination préventive contre la rage.

Vous trouvez plus d’information sur la rage et les mesures de prévention sur les sites web de l’OFSP et du Centre Suisse de la rage

Formulaire de demande (en anglais et ukrainien)

Fiche d'instructions (en anglais et en ukrainien)


En raison du risque élevé d’introduire des épizooties, l’importation de volailles et d’ongulés reste interdite. Les détenteurs de tels animaux sont priés de prendre immédiatement contact avec les autorités vétérinaires du lieu où ils se trouvent.

Conditions d’entrée temporairement facilitées pour les animaux de compagnie d’espèces protégées (CITES)

Comme il n’est actuellement pas garanti que les autorités ukrainiennes puissent délivrer les documents nécessaires, les exigences relatives à l’entrée en Suisse d’animaux d’espèces protégées sont temporairement assouplies. Ces animaux doivent être annoncés afin de garantir qu’ils puissent de nouveau quitter la Suisse le moment venu. Les personnes arrivant d’Ukraine avec un animal soumis à la CITES ou un autre animal de compagnie considéré comme un animal sauvage (par ex. oiseaux ou reptiles) sont priées de remplir le formulaire d’annonce ci-dessous et de l’envoyer à l’adresse suivante : kontrollen@blv.admin.ch.

Dernière modification 05.05.2022

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/tiere/reisen-mit-heimtieren/hunde-katzen-ukraine.html