2,4-dinitrophénol (DNP) et diméthylhexanamine (DMAA)

Le DNP et la DMAA sont des substances chimiques notamment utilisées pour la perte de poids et l’amélioration des performances. En raison des effets secondaires graves qu’elles provoquent sur l’organisme, ces deux substances sont impropres à la consommation humaine. L'OSAV déconseille vivement leur consommation.

Des pilules tombent de leur récipient avec un mètre ruban

Le DNP et la DMAA sont illégalement utilisés dans certains compléments alimentaires, produits destinés aux sportifs et produits amincissants.

2,4-dinitrophénol (DNP)

Le DNP est une poudre jaune également connue sous les dénominations « 2,4-DNP », « Dinosan », « Dnoc », « Solfo Black », « Nitrophen », « Aldifen » ou encore « Chemox ». Il est utilisé dans différents secteurs comme la synthèse de colorants, la fabrication de produits pour protéger le bois, d’insecticides et d’explosifs. Dans les années 1930, il était utilisé en tant que médicament pour stimuler le métabolisme et ainsi provoquer une perte de poids, mais a toutefois été interdit peu après sa mise sur le marché en raison d’effets secondaires graves.

Depuis quelques années, le DNP est commercialisé sur Internet sous forme de poudre et de capsules ou dans des crèmes pour la peau et est employé par les culturistes pour brûler la graisse (« fat burner »).

Au cours des dernières années, plusieurs décès attribuables à la consommation de DNP ont été recensés dans différents pays. Interpol a donc lancé en 2015 une alerte internationale concernant cette substance. L’agence britannique « Food Standards Agency » a récemment publié une alerte concernant le DNP. Depuis 2015, en Grande-Bretagne, au moins huit personnes sont décédées et plusieurs autres sont tombées gravement malades après avoir ingéré du DNP.

Les symptômes d’une intoxication aiguë peuvent être les suivants : nausées, vomissements, accès de transpiration, coloration jaune de la peau, des yeux et de la sueur, anxiété, vertiges, rougeurs cutanées, hyperthermie, détresse respiratoire, chute de la tension artérielle et troubles du rythme cardiaque. Ces symptômes peuvent aller jusqu’à entraîner un coma ou le décès. Une consommation prolongée peut provoquer une cataracte, des lésions cutanées et avoir des répercussions sur le sang, ainsi que sur les systèmes cardiovasculaire et nerveux.

Cette substance, qu’elle soit sous forme de denrée alimentaire ou de produit thérapeutique, n’est pas autorisée en Suisse. En raison des risques que présente le DNP pour la santé, l’OSAV déconseille fortement toute consommation de cette substance. Quiconque suspecte avoir consommé des produits à base de DNP doit consulter immédiatement un médecin ou s’adresser à Tox Info Suisse au numéro d’urgence 145.

Diméthylhexanamine (DMAA)

La DMAA est également commercialisée sous le nom de diméthylamylamine, 1,3-diméthylamylamine, méthylhexaneamine, méthylhexanamine, 1,3-diméthylpentylamine ou encore extrait de géranium. Des allégations telles que « stimulant naturel » peuvent également indiquer la présence de DMAA dans un produit. Les party pills peuvent également contenir cette substance. La désignation « extrait de géranium » laisse supposer que la DMAA est naturellement présente dans le géranium (Pelargonium graveolens). Des études récentes ont toutefois permis de mettre en évidence que l’huile de géranium (extrait de racine de géranium) ne contenait pas de DMAA.

La DMAA agit sur le système nerveux central et peut provoquer une augmentation de la tension artérielle, une détresse respiratoire, une tachycardie, voire un infarctus du myocarde.
Elle n’est pas autorisée en Suisse. La vente de produits en contenant est donc interdite. La fondation « Antidoping Suisse » précise que la DMAA figure dans la liste des produits dopants. L’OSAV recommande de ne pas consommer de produits contenant cette substance potentiellement dangereuse pour la santé.

Informations complémentaires

Dernière modification 04.07.2018

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/lebensmittelsicherheit/stoffe-im-fokus/dimethylamylamin-dmaa.html