Arsenic

L’arsenic est un semi-métal qui peut être présent dans l’environnement et donc dans les aliments. Cette substance étant considérée comme cancérigène, sa quantité dans notre alimentation doit être limitée le plus possible.

Arsenic

L’arsenic est un élément chimique naturellement présent dans la croûte terrestre. Sa concentration dans les sols est variable et dépend de la constitution géologique de chaque sol. L’activité humaine comme l’exploitation minière ou l’industrie contribue également à la libération d’arsenic dans l’environnement.

Présence et risques

L’arsenic est naturellement présent dans les aliments. Il peut apparaître sous différentes formes et différents composés.

Le composé organique arsénobétaïne, dans lequel l’arsenic est lié au carbone, est faiblement toxique pour l’homme et n’est donc pas considéré comme problématique pour la santé. Il est surtout présent dans le poisson et les fruits de mer.

Les composés inorganiques (arsenic minéral) sont toxiques et peuvent provoquer des empoisonnements s’ils sont pris à haute dose. L’absorption de petites quantités sur le long terme peut également être dangereuse pour la santé humaine. Pour cette raison, l’annexe 3 de l’ordonnance sur les contaminants fixe les teneurs maximales en arsenic pour les aliments pouvant en contenir le plus ou contribuant le plus à sa présence dans l’alimentation humaine. Pour l’eau potable et l’eau minérale, les teneurs maximales en arsenic sont fixées dans l’annexe 2 de l’ordonnance sur l’eau potable et l’eau des installations de baignade et de douche accessibles au public et dans l’annexe 2 de l’ordonnance sur les boissons.

Le riz fait partie des aliments d’origine végétale qui contiennent le plus d’arsenic. Contrairement aux autres types de céréales, il peut absorber la substance du sol et la stocker. C’est pourquoi on trouve aussi des composés de l’arsenic dans les grains de riz.

Les produits à base de riz comme les galettes, les crackers ou le riz au lait sont souvent consommés par les enfants en bas âge, tout particulièrement par ceux souffrant d’allergies ou d’intolérances. Par rapport au poids de l’enfant, de plus grandes quantités sont donc ingérées.

Étude sur les implications pour les enfants en bas âge

Afin de mesurer précisément le risque pour les enfants en bas âge, l’OSAV a conduit une étude sur l’arsenic dans le riz et les produits à base de riz. Une toute nouvelle méthode de mesure a été mise en place, grâce à laquelle l’OSAV a pu déterminer sous quelle forme et composition (organique/inorganique) l’arsenic était présent.

Dans le cadre de cette étude, l’OSAV a analysé plus de 100 produits présents sur le marché suisse, parmi lesquels différents types de riz et de produits à base de riz comme les boissons au riz, les crackers, les céréales, ainsi que d’autres produits destinés aux enfants en bas âge. La présence d’arsenic a été décelée dans tous les échantillons analysés. Les renseignements pris auprès des fabricants au sujet des procédés exacts de fabrication ont permis de constater que la plupart des échantillons remplissent les exigences légales. Pour le riz utilisé dans l’élaboration d’aliments destinés aux nourrissons et aux enfants en bas âge, des exigences particulières s’appliquent. Les teneurs maximales fixées pour ces aliments sont nettement inférieures à celles fixées pour les autres produits à base de riz. Les résultats des études menées dans d’autres pays (p. ex. dans l’UE et aux USA) sont similaires.

Dans les grains de riz, c’est la présence de composés inorganiques de l’arsenic, dont la toxicité est plus élevée, qui a été décelée dans la majorité des cas. Cela signifie que pour l’évaluation des risques sanitaires, c’est cette variante qui est déterminante.

Sur la base de ces résultats, l’OSAV a pu évaluer le risque pour les enfants en bas âge. Ainsi, plusieurs scénarios ont été envisagés, dans lesquels les enfants en bas âge consomment de grandes quantités d’aliments contenant de l’arsenic inorganique. Les résultats ont montré que chez les enfants en bas âge qui mangent régulièrement beaucoup de riz et de produits à base de riz, de grandes quantités d’arsenic inorganique ont pu être ingérées. Quiconque donne souvent du riz ou des produits à base de riz à son enfant ne doit cependant pas s’inquiéter : on observe surtout des effets sur la santé quand de l’arsenic a été ingéré sur une très longue période. Il est donc pertinent d’avoir une alimentation variée et de consommer des produits comme des galettes et des flocons de riz ou du riz au lait avec modération.

C’est pourquoi l’OSAV a élaboré quelques recommandations sur la consommation de produits à base de riz.

Recommandations de l’OSAV

L’OSAV recommande d’opter pour une alimentation variée et équilibrée, qui favorise un apport adéquat en nutriments et réduit le risque d’absorption élevée de substances indésirables.

  • Les nourrissons et les enfants en bas âge ne doivent consommer des produits tels que des galettes et des flocons de riz ou du riz au lait qu’avec modération. Les collations exemptes de riz comme les crackers au blé complet, les galettes de maïs ou les tranches de pain sont de bonnes alternatives aux galettes de riz. Les bouillies exemptes de riz peuvent aussi constituer un aliment de complément. Les alternatives du riz au lait et des bouillies de riz sont notamment l’avoine, l’épeautre, la semoule et le millet.
  • Les boissons au riz ne sont pas adaptées aux nourrissons de moins d’un an en raison du risque de carence en nutriments essentiels et de la teneur en arsenic. Il est recommandé d’y renoncer complètement. Même pour les enfants à partir d’un an, les boissons au riz ne remplacent pas le lait de vache de manière adéquate.
  • Les enfants souffrant de maladie cœliaque, d’allergie alimentaire (par exemple aux protéines de lait de vache) ou ayant une alimentation végétalienne ne doivent pas principalement consommer du riz et des produits à base de riz à la place d’autres aliments. Dans ces cas, les parents doivent tenir compte des recommandations précédentes et consulter une diététicienne ou un diététicien reconnu(e). La brochure « Alimentation des nourrissons et des enfants en bas âge » de l’OSAV fournit de plus amples informations sur les recommandations générales pour une alimentation équilibrée des nourrissons et des enfants en bas âge.

Informations complémentaires

Dernière modification 22.05.2019

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/lebensmittelsicherheit/stoffe-im-fokus/arsen.html