Résultats concernant la consommation alimentaire

La population suisse se nourrit de manière peu équilibrée. C'est ce que révèle la première enquête nationale sur l'alimentation, menuCH.

Or une alimentation équilibrée fait partie intégrante d'un mode de vie sain. La pyramide alimentaire suisse illustre la composition idéale des repas.

Trop de sucreries et de viande, pas assez de fruits et de légumes

La consommation alimentaire réelle de la population suisse est toutefois différente – elle est même déséquilibrée. C'est ce qu'a
révélé la première enquête nationale sur l'alimentation, menuCH. Les écarts par rapport à une alimentation équilibrée sont mis en évidence dans la pyramide des aliments effectivement consommés. Ainsi, les produits sucrés et les snacks salés sont absorbés dans une proportion nettement supérieure aux recommandations. Si la part des huiles, graisses et fruits à coque correspond à peu près aux valeurs préconisées, celle des produits laitiers est trop faible et celle de viande trop importante. Les Suisses ne consomment pas assez de légumineuses, ni de fruits et légumes. En revanche, ils boivent de l'eau, du café et du thé en quantités suffisantes.

Pour en savoir plus sur les données évaluées concernant la consommation réelle des différents groupes d'aliments, veuillez vous reporter ci-après.

Une base pour la stratégie de nutrition 2017–2024

Les résultats de l'enquête sur l’alimentation menuCH aident à affiner la strategie de nutrition adoptée en Suisse pour les années à venir (2017–2024). La stratégie de nutrition a d’ores et déjà pour objectif  que tous les Suisses se nourrissent sainement et de manière durable en fonction de leurs conditions de vie et de leurs compétences propres et adoptent un mode de vie sain.

Consommation des différents groupes d'aliments

Dernière modification 04.06.2018

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/ernaehrung/menuch/menu-ch-ergebnisse-ernaehrung.html