Réduction des sucres

Une consommation excessive de sucre peut nuire à notre santé. Dans le cadre de la Stratégie de nutrition, l’OSAV s’engage aux côtés d’entreprises suisses pour réduire les quantités de sucre dans les denrées alimentaires.

Muesli pour le petit-déjeuner avec morceaux de sucre

Le 4 août 2015, des producteurs suisses de denrées alimentaires, des représentants du commerce de détail et le conseiller fédéral Alain Berset se sont rencontrés à Milan à l'occasion de l’Exposition universelle pour signer un « Memorandum of Understanding », appelé « Déclaration de Milan ».
Cet accord vise à réduire graduellement, d’ici fin 2018, la quantité de sucre dans les yogourts et les céréales pour petit-déjeuner.

Dans le cadre de cet engagement, les entreprises qui ont signé la Déclaration ont la possibilité de devenir partenaires de l’initiative actionsanté (voir « Informations complémentaires »). Avec actionsanté, la Confédération entend promouvoir un mode vie sain dans le domaine « Alimentation et activité physique ». Les entreprises peuvent de leur côté jouer un rôle responsable en menant des activités de promotion et encourager ainsi les consommateurs à opérer des choix plus favorables à leur santé. 

Sucre dans les yogourts et les céréales pour petit-déjeuner : état des lieux

Afin de pouvoir contrôler l’efficacité de la Déclaration, l’OSAV a effectué un premier état des lieux en 2016 (voir « Informations complémentaires »). L’Office a collecté et analysé les données de 348 yogourts sucrés (7 sociétés) et de 186 céréales pour petit-déjeuner sucrées (9 sociétés). Le taux de sucres ajoutés a été étudié pour l’ensemble des produits. Les sucres naturels issus du lait ou des fruits n’ont pas été pris en compte.

Les données recensées ont montré que les yogourts contiennent en moyenne 17 g de sucre par pot (de 180 g). Le yogourt à la plus faible teneur en sucre contenait 10 g de sucre par pot contre 30,5 g pour celui à la teneur la plus élevée. Les céréales pour petit-déjeuner comportaient en moyenne 18 g de sucre pour 100 g, et dans les cas extrêmes, cette proportion pouvait atteindre près de 50% d’un produit.

A titre de comparaison: un morceau de sucre pèse entre 3 et 4 g.

Prochaines étapes

Sur la base des données collectées, l’OSAV a défini des valeurs-cibles dans le cadre de la réduction de la teneur en sucre des yogourts et des céréales pour petit-déjeuner. Les valeurs relatives à la teneur en sucre devront dorénavant être relevées chaque année afin de vérifier si la réduction promise a bien été effectuée et si la Déclaration de Milan s’avère efficace.

Informations complémentaires

Dernière modification 31.01.2018

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/lebensmittel-und-ernaehrung/ernaehrung/massnahmen-ernaehrungsstrategie/zuckerreduktion.html