Eau en contact avec le corps humain

L’eau est considérée comme un objet usuel dans la législation lorsqu’elle entre en contact avec le corps humain. L’OSAV fixe les exigences légales afin que l’eau sortant des installations de baignade et de douche ne représente aucun danger pour la santé des utilisateurs.

Coronavirus News BAG

Actuel

Coronavirus – rincer à fond les installations d’eau potable avant la réouverture des locaux au public

Lorsque des installations d’eau potable ne sont guère utilisées durant plusieurs semaines, des microorganismes comme les légionelles peuvent y proliférer plus facilement. Ces dernières peuvent provoquer une pneumonie sévère (appelée légionellose). Il est donc impératif de bien rincer les installations d’eau potable avant leur remise en service.

Ce geste simple et efficace permet de protéger la santé des utilisateurs. La Société suisse de l’industrie du gaz et des eaux (SSIGE) a élaboré, à cette fin, une fiche d’information.

(30.11.2020)

Duschraum

L’OSAV effectue des évaluations de risques pour fixer les exigences de qualité de l’eau qui entre en contact avec le corps humain. Ces exigences sont détaillées dans l’Ordonnance du DFI sur l’eau potable et l’eau des installations de baignade et de douche accessibles au public. Elles ont pour but de protéger la santé des utilisateurs.

Lutte contre les légionelles

Les légionelles sont des bactéries qui peuvent se développer dans les installations sanitaires des bâtiments. L’inhalation de gouttelettes d’eau contaminées peut entraîner une pneumonie aiguë (légionellose).

L’OSAV fixe à l'annexe 5 de l’OPBD les valeurs maximales pour les légionelles dans l’eau des douches et l’eau des bains bouillonnants. Il publie également des recommandations sur la maîtrise des légionelles et de la légionellose (voir « Informations complémentaires »). Ces recommandations sont élaborées en collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et s'adressent principalement aux médecins, aux laboratoires cantonaux, à la branche de l’installation sanitaire et aux propriétaires de bâtiments. Elles ont pour but de sensibiliser l'ensemble des acteurs qui pourraient jouer un rôle dans la diminution des cas de légionellose.

Qualité de l'eau des piscines

L'eau des piscines publiques est habituellement désinfectée avec des produits biocides contenant du chlore. Les concentrations de désinfectant dans l'eau, ainsi que les teneurs en résidus provenant de cette désinfection, doivent être maîtrisées. L'utilisation d'eau de Javel pour la désinfection peut notamment générer du chlorate résiduel, c’est pourquoi l'OSAV propose des mesures correctives pour minimiser la présence de chlorate (voir « Informations complémentaires »).

Qualité de l'eau des étangs artificiels

L'eau des étangs artificiels, contrairement à celle des piscines, ne contient pas de désinfectants. Elle doit néanmoins satisfaire les exigences d'hygiène fixées dans l'OPBD pour ne pas mettre en danger la santé des baigneurs. L'OFSP a élaboré des recommandations pour minimiser le risque sanitaire, sachant que le bassin de baignade ne contient pas de désinfectant.

Eau potable

La qualité sanitaire de l’eau potable en Suisse est bonne. L’OSAV fixe les exigences légales pour que l’eau potable ne représente aucun danger pour la santé des consommateurs. Vous trouverez de plus amples informations sur notre page consacrée à l'eau potable.

Informations complémentaires

Dernière modification 02.12.2020

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/gebrauchsgegenstaende/badegewaesser.html