Division Évaluation des risques

La division Évaluation des risques s’occupe des risques sanitaires que représentent les substances et les organismes présents dans les aliments et les objets usuels. Elle étudie aussi les comportements et la consommation alimentaires de la population. De plus, elle élabore des bases scientifiques et de nouveaux procédés. Cela lui permet d’évaluer en amont d’éventuels risques. Ces conditions constituent la base des mesures de gestion des risques et des décisions de l’OSAV.

La division Évaluation des risques se compose de trois secteurs.

Le secteur Laboratoires

  • soutient, par ses propres travaux de recherche et de surveillance, la mise en œuvre, le contrôle de l’efficacité et le développement de la Stratégie suisse de nutrition ;
  • analyse les substances et les éléments (contaminants, ingrédients ou micronutriments), ainsi que les organismes potentiellement nocifs pour la santé présents dans les aliments et les objets usuels ;
  • mesure les indicateurs de l’état de santé de la population en ce qui concerne les paramètres nutritionnels pertinents et l’exposition aux substances indésirables (« biosurveillance ») ;
  • est le laboratoire national de référence de la Suisse pour les virus transmissibles par les aliments et pour les organismes génétiquement modifiés dans les aliments ;
  • dispose de laboratoires modernes pour l’analyse chimique des résidus ainsi que pour la biologie moléculaire et la microbiologie ;
  • participe à des groupes de travail scientifiques internationaux dans le domaine de l’analyse.

Le secteur Toxicologie et biologie

  • identifie et évalue, selon des méthodes scientifiquement reconnues, les avantages et les risques que présentent des organismes, des substances et des procédés dans le domaine des aliments et des objets usuels ;
  • gère pour ce faire un système de détection précoce ;
  • évalue les agents pathogènes d’origine alimentaire, les organismes génétiquement modifiés, les demandes en lien avec l’ordonnance sur l’utilisation confinée et les allégations de santé relatives aux probiotiques ;
  • évalue les substances étrangères qui peuvent être dangereuses pour la santé, comme les résidus de pesticides et les contaminants, les substances en contact avec les aliments et les ingrédients naturels ;
  • développe des projets de recherche et des méthodes d’évaluation dans le domaine de la sécurité des aliments et des objets usuels ;
  • participe aux groupes de travail scientifiques internationaux de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le secteur Nutrimonitoring

  • recueille et publie des données sur le statut nutritionnel, la consommation et le comportement alimentaires de la population en Suisse ;
  • soutient le secteur Laboratoires dans la conception et la mise en œuvre de la surveillance dans le domaine de la nutrition et de la composition des aliments ;
  • fournit régulièrement des informations sur ses propres données de recherche et de surveillance dans le Bulletin nutritionnel suisse (en allemand, français et italien) ;
  • participe à des groupes de travail scientifiques internationaux dans le domaine de la nutrition.

Dernière modification 06.08.2020

Début de la page

https://www.blv.admin.ch/content/blv/fr/home/das-blv/organisation/organigramm/rb.html