Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Respectons nos animaux!

Les Suisses aiment les animaux. En témoignent les statistiques sur les animaux de compagnie: dans un foyer sur trois, on entend des miaulements, des aboiements ou des gazouillis. Notre pays, qui compte 1,3 million de chats et 0,5 million de chiens, montre une affection particulière pour ces deux espèces. L’amour des Suisses pour les bêtes s’exprime quotidiennement et… financièrement. Chaque année, plus de 800 millions de francs sont en effet consacrés aux seuls accessoires et aliments de nos amies les bêtes.

Nous avons cependant parfois tendance à aimer maladroitement nos compagnons à quatre pattes, en humanisant trop nos rapports avec eux. Il faut donc s'interroger sérieusement sur notre relation avec les rongeurs, les oiseaux ou tous les autres mammifères: les ménageons-nous assez? Les respectons-nous suffisamment?
En d'autres termes, les respectons-nous en tant qu'ANIMAUX et les percevons-nous réellement en tant que tels? À savoir des êtres vivants qui ont des besoins spécifiques dont il faut tenir compte. Sommes-nous conscients du fait que le chien qui dort au pied du canapé descend du loup et que le serpent qui vit dans notre terrarium est un animal sauvage?
Et surtout: sommes-nous conscients de la responsabilité que représente la détention, à vie, d'un animal?

L'OSAV se plonge au cœur même de ces questions: Respectons nos animaux! 



Points de vue
L'avertissement  «Respectons nos animaux» peut et doit présenter plusieurs niveaux d'interprétation. En fonction de l'injonction «Respectons nos chiens» ou «Respectons nos bovins», les questions abordées seront différentes. Mais toutes seront toujours passionnantes.

Participez à la discussion!

Respectons nos animaux! Quelles réflexions cet avertissement suscite-t-il chez vous? Selon vous, à quel niveau les hommes ne font-ils pas suffisamment preuve d'attention ou de prudence? Vous-même, êtes-vous un propriétaire d'animal heureux ou plutôt un sceptique qui s'interroge sur l'amour excessif que l'on peut vouer aux animaux? Quelles observations et quelles expériences avez-vous faites dans ce domaine? Votre avis nous intéresse. Peu importe s'il s'agit d'un exemple concret issu du quotidien ou d'une réflexion de fond sur la morale et l'éthique, discutez-en!

Retour à vue d'ensemble Animaux de compagnie

Contact spécialisé: info@blv.admin.ch

Fin secteur de contenu

Recherche plein texte

 

Dossier: Attention chien!


Attention chien!

Dossier: L’univers fascinant des espèces exotiques


Animaux de compagnie exotiques
Les animaux exotiques nous fascinent. Rien d’étonnant, donc, à ce que nombre de nos concitoyens aient envie d’adopter un compagnon sauvage. Mais la détention de reptiles, de singes, de perroquets, de scorpions ou de mygales est en effet contraignante. Respectons les animaux exotiques!


Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV
info@blv.admin.ch | Informations juridiques | Analyse Web
http://www.blv.admin.ch/tsp/04068/index.html?lang=fr