Recherche plein texte

 

Début navigation principale

Fin navigation principale


Début secteur de contenu

Début navigateur

  • Accueil

Fin navigateur



Tout sur les perruches

A l’état sauvage, les perruches ondulées vivent en bandes, dans les régions arides et semi-arides inhospitalières d’Australie. Dans leur quête de nourriture, elles doivent se méfier des rapaces et se réfugier dans des buissons ou à la cime des arbres lorsqu’un faucon apparaît.

Ce sont dans les zones reculées désertiques et semi-désertiques du centre de l'Australie, où les températures diurnes sont terriblement élevées, tandis que la nuit, il peut geler, que les perruches ondulées sauvages ont élu domicile. Si elles sont naturellement capables de supporter ces fortes amplitudes thermiques, elles évitent les régions côtières aux climats plus tempérés et plus humides. 

Les perruches ondulées appartiennent à la famille des psittacidés qui comprend les perroquets, les perruches et les cacatoès. Elles doivent leur nom aux motifs de leur plumage, en forme de vagues. Comme tous les animaux de leur famille, les perruches ont un grand besoin de nouer des contacts avec leurs congénères. Elles se regroupent donc en bandes, qui peuvent compter jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'individus et trouvent ainsi plus facilement de quoi se nourrir ou de nouveaux points d'eau. C'est également un moyen plus efficace pour se protéger des prédateurs: les rapaces tels que les faucons ont du mal à fondre sur un individu en particulier quand il fait partie d'un groupe.

Lorsqu'elles sont en danger, les perruches ondulées appliquent une seule et unique stratégie: la fuite. Elles font donc preuve d'une vigilance extrême lorsqu'elles recherchent de la nourriture. Si elles sont surprises par un faucon, tout le groupe se réfugie en haut d'un arbre ou dans un buisson épineux. La plupart du temps, les perruches évoluent dans des milieux où elles sont assurées de leur sécurité et se cachent dès qu'un prédateur est à proximité.

Même domestiquées, les perruches ondulées restent des animaux sauvages. Néanmoins, elles vivent depuis de nombreuses générations en captivité. Depuis plus de 140 ans, il est interdit d'exporter des perruches ondulées sauvages d'Australie. Les oiseaux détenus dans les animaleries ou chez les éleveurs particuliers sont issus de la reproduction des espèces sauvages arrivées en Europe avant l'interdiction.

Les perruches domestiques sont moins habiles que leurs congénères sauvages, notamment en ce qui concerne le vol. Par ailleurs, elles résistent moins bien aux températures extrêmes.


Contact spécialisé: info@blv.admin.ch

Fin secteur de contenu




http://www.blv.admin.ch/tsp/02471/02472/index.html?lang=fr