Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Rouget du porc

La maladie chez l'animal

Touche principalement les porcs
Outre les porcs, les moutons et les oiseaux, plus rarement les chiens, les chevaux, les bovins ainsi que de nombreuses espèces de mammifères et animaux aquatiques sauvages (phoque, dauphin, espèces américaines de crocodiles) sont également sensibles à la maladie.

Signes de maladie
Chez les porcs, la maladie peut présenter des évolutions variées, avec des symptômes différents.

Forme sévère, suraiguë: cette forme apparaît sporadiquement chez les jeunes verrats ainsi que chez les truies suite au stress de la mise-bas. Les signes typiques sont la fièvre et des décolorations nettes de la peau, bleuâtres-rougeâtres, situées dans les régions ou la peau est mince. Les animaux peuvent mourir en quelques heures.

Forme modérée, aiguë: cette forme est la conséquence de la forme suraiguë. Les animaux présentent des altérations cutanées caractéristiques, principalement aux oreilles, au groin, au cou ou sur le dessous du corps: peau présentant des plaques carrées, de couleur rouge à rouge foncé (urticaire). Avec le temps, il peut y avoir une nécrose de la peau des oreilles, de la queue et des membres. Sans traitement, la plupart des animaux meurent. Avec la forme bénigne, on observe en revanche des renflements rouges de la peau, en forme de brique, sur les flancs et sur le dos. La maladie peut s'accompagner d'avortements et d'inflammations des articulations (enflures, boiteries).

Forme bénigne, chronique: cette forme apparaît principalement chez les verrats et les porcelets. Elle provoque des inflammations des articulations, principalement des jarrets (enflure, boiterie).

Contamination principalement par les blessures, également par l'intermédiaire de la nourriture
De nombreuses espèces animales, mais principalement le porc, hébergent l'agent infectieux (20 à 50 pourcent des porcs). Ils l'excrètent dans les fèces, l'urine et les autres excrétions. L'agent infectieux parvient ainsi également dans le sol. Les denrées alimentaires d'origine animale peuvent également contenir l'agent infectieux.

Les animaux peuvent s'infecter en absorbant l'agent infectieux par la bouche ou au travers de blessures de la peau.

Où? Dans le monde entier
L'agent infectieux est présent dans le monde entier.

Agent infectieux: bactérie
L'agent infectieux est la bactérie Erysipelothrix rhusiopathiae. Cette bactérie est très résistante. Elle survit même dans les salaisons et les denrées alimentaires d'origine animale ayant été saumurées ou fumées. Dans les farines animales, elle survit durant des années, et dans l'environnement (sol) durant plusieurs mois lorsque la température est basse et l'humidité élevée.

Que faire?
Respectez les mesures générales de prévention contre les épizooties. Veillez en particulier à une bonne hygiène. Les déchets de denrées alimentaires insuffisamment chauffés ne doivent pas être affouragés aux porcs. Il existe des vaccins préventifs contre la maladie, mais ils ne protègent pas les animaux contre le rouget chronique et peuvent même favoriser l'apparition d'arthrites.

Le rouget n'est pas soumis à déclaration obligatoire.

La maladie chez l'homme

Symptômes
Une rougeur bien localisée se développe à l'endroit où l'agent infectieux a pénétré (sur les mains dans la plupart des cas). Au début, cette tache est de couleur bleuâtre, puis devient ensuite bleu-rouge et pâlit plus tard. La région est enflée, démange et est douloureuse.

Contamination
L'infection avec E. rhusiopathiae se produit par des blessures de la peau entrées en contact avec du matériel infectieux ou des instruments contaminés. Une contamination orale est également possible.

Prévention
Il est vivement conseillé de porter des gants en s'occupant d'animaux infectés ou en manipulant du matériel contaminé, les blessures doivent être immédiatement désinfectées.

Mesures officielles
Le rouget de l'homme n'est pas soumis à déclaration obligatoire.

Contact spécialisé: info@blv.admin.ch

Fin secteur de contenu

Recherche plein texte

 

Informations complémentaires

Typ: PDF

06.09.2013 | 130 kb | PDF

Législation

Maladie importante pour le contrôle des viandes et zoonose. La maladie n'est pas soumise à l'annonce obligatoire.



Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV
info@blv.admin.ch | Informations juridiques | Analyse Web
http://www.blv.admin.ch/themen/02794/02829/02867/index.html?lang=fr