Recherche plein texte

 

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Maladie de la langue bleue


Actuel

Mise en évidence du virus de la maladie de la langue bleue chez des bovins en Autriche et en Slovénie

Le 17 novembre 2015, des virus de la maladie de la langue bleue ont été mis en évidence dans trois exploitations  dans l'Est de la Styrie et dans le Burgenland dans le cadre des programmes de surveillance, ainsi que le 19 novembre 2015 chez des bovins d'une exploitation située dans le nord-est de la Slovénie. Il s'agit de la souche virale de sérotype 4. Les animaux testés positifs ne présentaient pas de symptômes cliniques.

La Suisse suit attentivement l'évolution de la situation et mène des investigations pour savoir si des animaux ont été importés en Suisse depuis ces régions ces derniers temps et si c'est le cas, s'il convient de soumettre ces animaux à des analyses. Les détenteurs d'animaux qui ont importé des ruminants en provenance d'Autriche ou qui les ont ramenés après l'estivage sont spécialement tenus de bien observer leurs animaux. S'ils suspectent que leurs animaux présentent des symptômes de la maladie de la langue bleue, ils doivent sans délai en informer leur vétérinaire d'exploitation.


Exploitations positives à la Bluetongue en Autriche et zones de 150 km

Maladie de la langue bleue en France

La France a entretemps décidé d'établir une zone de restriction de 150 km de rayon en réunissant la zone de protection et la zone de surveillance. Cette zone jouxte à présent l'Est du territoire suisse et ces dernières semaines, elle s'est étendue en direction du nord et du sud en France.


© Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt (France), 10.12.2015

Mesures en Suisse

La Suisse suit attentivement l'évolution de la situation et se prépare à une extension possible des zones de protection et des zones de surveillance jusqu'en Suisse. Les animaux qui ont été estivés dans les régions françaises touchées seront testés à l'égard du virus de la maladie de la langue bleue de sérotype 8 (BTV-8) à leur retour en Suisse. Des tests PCR ont en outre déjà été effectués sur les animaux qui ont été importés en Suisse depuis le milieu de l'année 2015 depuis les régions françaises touchées. Les résultats d'analyse sont jusqu'ici tous négatifs. Les détenteurs d'animaux qui ont importé des ruminants depuis la France ou qui les ont ramenés après l'estivage sont spécialement tenus de bien observer leurs animaux. S'ils suspectent que leurs animaux présentent des symptômes de la maladie de la langue bleue, ils doivent sans délai faire venir leur  vétérinaire d'exploitation pour procéder aux examens et informer le service vétérinaire cantonal compétent.


Bulletin Radar

Bluetongue (BT) : cas de BTV-4 en Autriche et en Croatie. Cas de BTV-8 en France.

Danger immédiat pour la Suisse, besoin d'intervention nécessaire. Plus d'information dans le Bulletin Radar actuel :
Typ: PDF
Radar Bulletin janvier 2016
Dernière modification: 28.01.2016 | Dimension: 841 kb | Typ: PDF


La Suisse indemne de la maladie de la langue bleue

La maladie de la langue bleue est apparue pour la première fois en Suisse en octobre 2007. D’autres cas ont suivi – quelques douzaines en Suisse, des milliers en Europe. Pour juguler la propagation de la maladie, la Suisse a décrété trois années de suite – en 2008, 2009 et 2010 – une campagne de vaccination obligatoire. A partir de 2011, la vaccination officielle n’a plus été jugée nécessaire et notre pays est aujourd’hui indemne de la maladie de la langue bleue. Ce franc succès est à mettre à l’actif du Service vétérinaire suisse et de nos éleveurs qui se sont montrés déterminés dans la mise en œuvre de la stratégie de lutte.
Typ: PDF
Surveillance de la maladie de la langue bleue en Suisse - Déclaration d’absence d’épizooties
Dernière modification: 01.03.2012 | Dimension: 1286 kb | Typ: PDF



Contact spécialisé: info@blv.admin.ch

Fin secteur de contenu



http://www.blv.admin.ch/gesundheit_tiere/01973/index.html?lang=fr