Recherche plein texte

 

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Loque européenne des abeilles

Maladie bactérienne très contagieuse du couvain. Elle représente un diagnostic différentiel important de la loque américaine.

Touche les abeilles
C'est au stade de couvain que les abeilles sont sensibles à la maladie. La maladie n'est pas dangereuse pour l'homme.

Signes de maladie
L'évolution de la maladie est rapide. Les larves périssent déjà avant l'operculation. Les larves atteintes prennent une couleur jaunâtre à noirâtre-brunâtre et se transforment en bouillie ou en masse granuleuse fluide, rarement filante. La loque européenne peut provoquer différentes odeurs désagréables: odeur de fromage, de transpiration des pieds ou odeur acide. La croûte sèche, brillante et lisse se trouve en général au fond de la cellule. Elle se laisse facilement enlever de la cellule, comme une pellicule.

Il n'y a le plus souvent que quelques colonies atteintes.

Contamination et propagation par l'achat d'abeilles infectées ou par contact indirect
La maladie se transmet principalement par les abeilles achetées, les rayons contaminés, les abeilles pilleuses, les ustensiles « contaminés » ou par l'apiculteur.

Où? Dans le monde entier
L'agent infectieux est présent dans le monde entier et apparaît souvent en Suisse. Pour connaître la situation épizootique en Suisse, voir la « Banque de données sur les cas d'épizooties en Suisse ».

Agent infectieux: bactérie
L'agent infectieux est la bactérie Melissococcus plutonius.

Que faire?
Respectez les mesures générales de prévention contre les épizooties. N'introduisez pas la maladie dans une colonie par des abeilles achetées, et contrôlez le couvain chaque fois que vous contrôlez la colonie. Les couvains qui présentent des trous sont suspects. Il n'existe pas de vaccin préventif contre la maladie.

La loque européenne des abeilles est une épizootie à combattre et elle est donc soumise à déclaration obligatoire. Toute personne qui détient ou s'occupe d'animaux doit annoncer les cas suspects au vétérinaire d'exploitation.


Contact spécialisé: info@blv.admin.ch

Fin secteur de contenu



http://www.blv.admin.ch/gesundheit_tiere/01065/01110/01126/index.html?lang=fr