Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début navigation principale

Fin navigation principale


Début secteur de contenu

Début navigateur

  • Accueil

Fin navigateur



Agalactie infectieuse des chèvres et moutons

Mycoplasmose des petits ruminants, avec une localisation au niveau du pis, des yeux ou des articulations. Impact économique important lié à la baisse de la production laitière, conséquence des mammites.

Touche les moutons et les chèvres
Les moutons et les chèvres sont sensibles à la maladie. La maladie n'est pas dangereuse pour l'homme.

Signes de maladie
Les signes typiques de la maladie sont une nette diminution de la production laitière suite à l'inflammation de la mamelle. Les ganglions lymphatiques de la mamelle présentent une enflure plus ou moins marquée. Les articulations (principalement des pattes) peuvent en outre être touchées; les articulations sont enflées, chaudes et les animaux présentent parfois une boiterie. Les yeux sont plus rarement touchés, la conjonctive est rougie et l'œil devient opaque.

Contamination et propagation notamment lors de la traite
La transmission a lieu principalement lors de la traite. Le lait et d'autres excrétions (sécrétions oculaires et lochiales) contiennent l'agent infectieux.

Les contaminations par contact animal direct sont possibles, mais rares.

Attention: même les animaux malades qui ne présentent aucun symptôme excrètent l'agent infectieux. Ils constituent le danger le plus grand d'introduction de la maladie dans les troupeaux sains.

Où? En région méditerranéenne; la Suisse est indemne de la maladie
La maladie est présente dans les Pyrénées (Sud de la France), en Italie, dans les Balkans et en Afrique du Nord. La Suisse est indemne de la maladie.

Agents infectieux: bactéries
Les agents infectieux sont des bactéries des espèces Mycoplasma agalactiae, Mycoplasma mycoides, Mycoplasma capricolum et Mycoplasma putrefaciens.

Que faire?
Respectez les mesures générales de prévention contre les épizooties. Veillez en particulier à ne pas introduire la maladie dans un troupeau par des animaux achetés. Il existe des vaccins contre la maladie, mais ils ne sont pas très efficaces et ils ne sont pas autorisés en Suisse.

L'agalaxie infectieuse est une épizootie à éradiquer et elle est donc soumise à déclaration obligatoire. Toute personne qui détient ou s'occupe d'animaux doit annoncer les cas suspects au vétérinaire d'exploitation.


Contact spécialisé: info@blv.admin.ch

Fin secteur de contenu

Recherche plein texte

 

Situation épizootique

Informations complémentaires

Législation

Épizootie à éradiquer - soumise à l'annonce obligatoire

Ordonnance sur les épizooties
art 128 à 131 et 196 à 199
Typ: PDF

05.09.2013 | 81 kb | PDF

Diagnostic

Liens



Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV
info@blv.admin.ch | Informations juridiques | Analyse Web
http://www.blv.admin.ch/gesundheit_tiere/01065/01083/01099/index.html?lang=fr